Aidez-moi à répondre à vos préoccupations : Cliquez ici pour participer au sondage RetourVital
Vivre longtemps en bonne santé
Translate this Web page in English with Google Traduzca este Web site en español con Google Übersetzen Sie diese Web site auf Deutsch mit Google Tradure questa pagina in italiano. Tradure esta página portuguais.

Sites sur la santé

Présentation de l'auteur

Aritma

Contactez moi






L'héroïne

Une prise d'héroïne = 3,6 Heures d'espérance de vie perdue

Hypothèses :

750 décès par an par héroïne (Overdoses, Sida, Hépatites, ..)
30 années de vie perdues par décès
150 000 consommateurs réguliers en France
Consommation moyenne : une prise par jour

Résultat :

Nombre d'années de vie perdues chaque année en France : 30 * 750 = 22 500
Perte d'espérance de vie annuelle par consommateur d'héroïne : ( 30 000 / 150 000 ) ans = 0,15 ans
Perte d'espérance de vie pour une prise d'héroïne : ( 0,15 * 365 * 24 ) / ( 365 ) = 3,6 Heures

L'héroïne est en général prise par voie intraveineuse. Elle entraîne une très forte dépendance physique. Il n'existe pas en France de statistiques précises sur les conséquences sanitaires de l'usage de l'héroïne, probablement du fait de la criminalisation de cette drogue, qui décourage une approche factuelle et orientée vers des objectifs sanitaires. La mortalité des usagers de l'héroïne semble cependant être au moins trois fois supérieure à celle du reste de la population au même âge.

Sur une estimation de 150 000 consommateurs réguliers d'héroïne, on constate les causes de décès suivantes liées à la consommation d'héroïne :

  • Overdoses : 92 en 1998 (age moyen : 30 ans). Les décès liés à la prise combinée d'héroïne, d'alcool et de médicaments sont de plus en plus nombreux.
  • Environ 17 % des consommateurs par voie intraveineuse étaient séropositifs en 1997. Le nombre de cas de sida est en baisse du fait de l'utilisation des nouveaux traitements par trithérapies (environ 420 cas, et 260 décès en 1997).
  • Hépatite C : environ 70 % des consommateurs par voie intraveineuse sont contaminées par le virus de l'hépatite C.
  • La co-infection VIH + Hépatite C concerne 12 % des consommateurs par voie intraveineuse. Elle a des conséquences graves : 22 % des patients évoluent vers une cirrhose, le plus souvent fatale (plusieurs centaines de décès chaque année).
  • 50 % des consommateurs d'héroïne consomment également trop d'alcool. En cas d'hépatite C, l'alcool aggrave les conséquences de l'hépatite. Hépatite C et cirrhose causeraient la mort de 400 consommateurs d'héroïne chaque année.

On ne connaît pas aujourd'hui l'impact de l'héroïne sur le suicide. En effet, de nombreux consommateurs d'héroïne meurent par suicide, mais on sait également que les personnes à tendances suicidaires deviennent souvent des consommateurs d'héroïne.

On ne sait pas également si la hausse de la criminalité constatée en rapport avec l'héroïne est liée à l'interdiction du produit ou à l'héroïne elle même.
Les actes qui peuvent être entrepris pour diminuer les risques de santé des usagers d'héroïne sont les suivants :

  • Les encourager à accéder à une prise en charge spécialisée (Téléphoner au service « Drogues info service » d'accueil téléphonique gratuit, anonyme : 0800 23 1313)
  • Eviter le partage de seringues en utilisant des seringues stériles vendues en pharmacie, ou distribuées gratuitement par les « Programmes d'échanges de seringues »

Alcool, tabac et drogues

--> Le tabac tue la moitié de ses consommateurs

--> L'alcool : seuil de dangerosité méconnu

--> L'héroïne

--> Le cannabis

Sites Web

 

Bibliographie

[]